IMG_1527

COMPAGNIE DU 1ER AOUT

Jean Bechetoille

|

Comment Igor a disparu

 |
LIRE LE DOSSIER
LABEL_T13_NOIR

« Dans ce spectacle, Jean Bechetoille parvient à concilier radicalité et délicatesse. On pense au « réalisme magique » de la littérature sud-américaine ou du cinéma des Frères Cohen. Le mélange des registres de jeu participe à créer une atmosphère aussi névrotique qu'excessivement drôle. La richesse des éléments symboliques et de leurs contrepoints prosaïques donnent une vraie liberté au spectateur de s’emparer - ou non - des multiples signes et sens proposés. 
Une proposition singulière et audacieuse qui bouscule les registres habituels. »

Jacques Vincey - Président du Jury 2017 | Concours du Théâtre13
Comédien, metteur en scène et directeur du Centre Dramatique régional de Tours

jean bechetoille

Jean Bechetoille

Auteur et metteur en scène

Il commence très tôt sa carrière de comédien dans le film Le Voyage à Paris de Marc Henri Dufresne. Il se forme en Angleterre à l'Actor's Theatre School puis, après un tour du monde en solitaire et des études de politique, termine son éducation théâtrale à l'école Périmony. Jean Bechetoille fonde alors sa compagnie avec trois autres comédiens, la Cie Samson. Il joue dans L'importance d'être constant. Il écrit et co-met en scène Aphrodite/Persée, il anime des ateliers de jeu et d’écriture. Il travaille successivement avec Erick Desmarestz, Rémy Yadan, ex-pensionnaire de la Villa Médicis, Rares Uglean, Deniz Türkmen, Ariane Boumendil, avec qui il part jouer en Chine. Il incarne Arlequin, Raskolnikov, Persée, Algernon, Lucas dans Sang de Lars Noren. Dernièrement, il était Gabriel dans Une famille aimante mérite de faire un vrai repas, mis en scène par Dimitri Klockenbring au théâtre le Lucernaire à Paris. Récemment il était Saint Thomas dans la série José réalisé par Jean-Michel Ben Soussian. Aujourd’hui il continue à écrire (il est soutenu par le collectif « A mots découverts ») et s’oriente résolument vers la mise en scène. Il développe avec « le collectif des naufragés » des ateliers de théâtre immersif et éducatifs destinés aux lycéens. Il est également, avec Guillaume Gras, à l’origine de la création de la Compagnie du 1er août.

COMMENT IGOR A DISPARU

Création juin 2017 au Théâtre 13 | Reprise du 4 au 17 novembre 2017

Prochaine représentation le 17 avril 2018 au Théâtre Victor Hugo (Bagneux)

COMEDIE MUSICO-NEVROTIQUE
 |
Igor revient d’un long voyage. Pour célébrer son retour chez eux, ses
parents organisent une petite fête et invitent Luc, le meilleur ami
d’Igor. Igor fait la connaissance de Nicole, étudiante hébergée par ses
parents pendant son absence. C’est le coup de foudre. Mais leur amour demeure platonique, et Igor, incapable de réaliser ses fantasmes s’enfonce jour après jour dans un mutisme angoissant.
Le père, la mère, Luc et Nicole vaquent à leurs occupations, hermétiques au malaise qui habite cette maison et Igor disparait doucement tandis que le Choeur, convaincu d’être inutile, trouve peu à peu sa place.

DISTRIBUTION

Texte et mise en scène Jean Bechetoille

Avec William Lebghil, Nadine Marcovici, Laurent Lévy, Alice Allwright, Guarani Feitosa, Romain Francisco

Scénographie Juliette Minchin Lumières Vera Martins Costumes Dorothée Lissac Chorégraphie Romain Francisco & Jean Bechetoille Composition originale Romain Francisco Avec la collaboration de Guillaume Gras

PRODUCTION

Production Compagnie du 1er août Coproduction Théâtre 13 / Paris Aide à la résidence VPK / Volapück, la Maison Copeau, le Théâtre de l'Escabeau  Avec le soutien de la SACD, de la SPEDIDAM et d'Arcadi Ile-de-France

IMG_1373

NOUS CONTACTER

N'hésitez pas à nous laisser un message sur cette page.

Sending
TRIPTYQUE PRODUCTION - 2018

Log in with your credentials

Forgot your details?